Réduction mammaire Tunisie : traiter l’hypertrophie mammaire

La Réduction mammaire Tunisie au service de l’hypertrophie des seins !

RÉDUCTION MAMMAIRE TUNISIE

La réduction mammaire Tunisie, la solution optimale de la poitrine développée !

Certaines femmes ont des seins trop lourds.
En plus de la gêne psychologique et fonctionnelle, ces femmes souffrent de douleurs au niveau de la nuque et du dos.
Avec le temps, la poitrine trop développée devient un handicap.
À ce niveau déjà, on parle d’hypertrophie mammaire (excès de la glande mammaire associée ou non à un excès graisseux).
Les spécialistes estiment que la plastie mammaire de réduction devient une plastie réparatrice lorsque le poids du sein est au dessus de 300 grammes.
En deçà de ce poids, on parle de chirurgie esthétique.

Hypertrophie du sein, c’est quoi ?

L’hypertrophie du sein déjà décrite comme étant un excès glandulaire accompagné ou non de masse graisseuse, est plus latent lorsque la patiente est en situation de surpoids.

En effet, toute femme voulant traiter le surpoids de sa poitrine, devra consulter un spécialiste.
C’est ainsi que le chirurgien écoute les doléances qui souvent portent sur :
1- Le mal de dos (dorsalgie)
2- Difficulté de s’habiller (notamment au niveau de la taille)
3- Gêne dans le quotidien (activités sportives ou professionnelles)
4- Gêne psychologique découlant de la difficulté d’assumer de forte poitrine même si les seins restent fermes, en situation d’hypertrophie mammaire, les seins s’affaissent (ptôse mammaire)

Au cours de cette consultation, le chirurgien examine et prescrit des mammographies afin d’écarter toute anomalie et explique à sa patiente la technique chirurgicale à entreprendre.
Les recommandations préopératoires porteront surtout sur l’arrêt du tabac qui représente un risque de complications notamment au niveau du retard de cicatrisation.
De ce fait, la patiente doit éviter le tabac trois semaines avant l’opération et deux semaines après.

Mais encore, l’obésité multiplie également les risques de complications postopératoires.
Du coup, les patients dont l’IMC dépasse 35 doivent impérativement perdre du poids et revenir à leur poids stable avant l’intervention.
Dernière contre-indication : les antécédents d’embolie pulmonaire.

Réduction mammaire quand, comment ?

Réduire le volume des seins relève de la réduction mammaire qui est l’un des traitements confié à la chirurgie des seins.
Il s’agit donc d’alléger le poids de seins trop lourds et handicapants.

les différentes techniques d’une réduction mammaire

Principalement, il existe trois techniques pour une réduction mammaire.
En effet, chaque technique dépend du volume en excès à retirer :
– En cas de gros volume sans ptôse associée, dans ce cas, une incision simple autour de l’aréole est suffisante.
– Mais, si le volume est moyen mais associé à une légère ptôse, deux incisions seront nécessaires : une autour de l’aréole et une autre verticale entre le mamelon et le sillon sous mammaire.
– Enfin, si le volume est important et associé à une ptôse tout aussi importante (affaissement), trois incisions sont nécessaires : une peri alvéolaire, une verticale et une sous le sein, dissimulée dans le bas du sein. C’est la cicatrice en T inversé.

l’intervention d’une réduction mammaire

Pendant l’intervention chirurgicale, le chirurgien enlève la glande mammaire en excès.
En effet, la partie enlevée sera systématiquement envoyée pour examen et analyse ( anatomopathologie), elle sera également pesée.
Généralement, l’intervention se déroule sous anesthésie générale, dure entre deux heures et deux heures trente, avec une hospitalisation d’une nuit.

les recommandations postopératoires

Suite à l’intervention, le chirurgien recommandera après le retrait des pansements, le port de soutien gorge de contention. En effet, celui-ci devra être porté pendant un mois, nuit et jour.
Généralement, les douleurs postopératoires seront modérées et seront soulagées par de simples antalgiques.
Cependant, il faudra attendre six semaines pour reprendre les activités sportives.
De plus, la patiente sera avertie de la nécessité de pas s’exposer au soleil pour ne pas compromettre la cicatrisation.
Juste après l’intervention, la patiente constatera que les seins sont hauts et ronds.
A vrai dire, le résultat définitif sera apprécié trois mois plus tard.
Au final, l’aspect du sein est modifié après la réduction mammaire.
De plus, un contrôle régulier postopératoire sera nécessaire.

Demandez votre devis gratuit


    Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)



    NOUS VOUS rappellerons